Surfaces rotatives (Pascal Battus)

Musicien bricoleur, à la recherche de nouveaux gestes, Pascal Battus multiplie les expérimentations et les collaborations, avec d’autres musiciens comme Arnaud Rivière, Alfredo Costa Monteiro ou Jean-Luc Guionnet, ainsi qu’avec des danseurs, des performeurs plasticiens, etc. Il a également co-inventé les massages sonores, performances où des volontaires se voient offerts des mini-concerts individuels, à base de sons acoustiques issus d’objets du quotidien, joués de manière extrêmement intimiste, au plus près de l’oreille du spectateur, et réalise des démonstrations de ses machines sonores à dessin qui tracent des figures abstraites et des calligraphies issues des vibrations acoustiques.

Un de ses dispositifs utilise de petits plateaux tournants de walkmans, de lecteurs cd, tout un ensemble de petits moteurs actionnant un plateau sur lequel le musicien vient frotter divers objets, diverses matières, feuilles de papier , plastique,  gobelets en carton, tiges de métal ou de bois, cymbales, etc. obtenant des textures sonores fragiles, à peine amplifiées par leur résonance naturelle, avec leur chuintement et leur grincement propres. Révélés par ces « excitateurs » rotatifs, le matériau le plus banal, le moins noble, se pare d’une richesse étonnante de possibilités sonores insoupçonnées. Travail patient d’exploration, à la fois aléatoire et minutieux, constamment surprenant, c’est un appareillage qui en dépit de ses origines et de son apparence modestes, presque pauvres, recèle des potentialités qu’on imagine infinies.

Benoît Deuxant

Christine Sehnaoui & Pascal Battus - Ichnites (CD)

Pascal Battus jouant de sa "surface rotative"